Étude sur la collaboration DAF/DSI : il est temps d’aligner visions financière et technologique !

Workday a récemment lancé une enquête mondiale auprès de 1 060 dirigeants de la Finance et de l’IT – dont 45% de la région Europe – pour évaluer les progrès de la transformation digitale de la Finance au sein des entreprises. Le résultat est sans équivoque : un meilleur alignement entre DAF et DSI est nécessaire pour réussir ce projet aussi complexe qu’indispensable.

Collaboration DAF DSI

DAF et DSI s’accordent à reconnaître que l’alignement entre leurs deux équipes est la clé de la réussite de la digitalisation de la Finance. Pourtant, dans la plupart des organisations, cette orientation est loin d’être une réalité ! Dans 89 % des entreprises de la région EMEA, Finance et IT ne sont pas systématiquement alignées ou ne collaborent pas régulièrement autour de la finance digitale.

Or, dans un contexte d’accélération du changement, une collaboration étroite entre ces deux fonctions est indispensable pour naviguer dans l’incertitude et tirer le meilleur parti des innovations technologiques. En effet, Frédéric Portal, EMEA Solution Marketing Director chez Workday souligne : « Les directeurs financiers doivent aujourd'hui fournir plus que des informations financières. Ils doivent fournir des recommandations qui peuvent conduire à des changements opérationnels et orienter la stratégie d'entreprise ».

Seulement 6 % des entreprises françaises ont atteint la maturité digitale

Que nous apprend l’étude concernant la situation des entreprises françaises ?

En premier lieu, la digitalisation de la fonction Finance est perçue comme vitale. Cependant, seules 6 % des entreprises françaises ont développé une stratégie solide dans ce domaine au cours des deux dernières années (contre 4 % des entreprises européennes). 20 % ne se sont pas encore lancées.

Deuxième enseignement : il existe une corrélation positive entre le niveau d’alignement Finance - IT et la maturité de la transformation financière d’une organisation. Par exemple, chez iad, 18e licorne française, premier réseau digital européen de mandataires en immobilier, « la collaboration entre la fonction Finance et le département digital a été décisive pour faire du DAF un partenaire business pour l’entreprise, » explique Agnès Elenda, Responsable de la comptabilité, de la trésorerie et de la consolidation chez iad. Malgré ce constat, dans 81 % des entreprises françaises, les équipes Finance et IT ne collaborent pas régulièrement.

« Dans un monde en constante évolution, il est plus que jamais essentiel que les DAF et les DSI alignent leurs stratégies pour favoriser la transformation numérique de l’entreprise. »

 

Agnès Elenda Agnès Elenda Responsable de la comptabilité, de la trésorerie et de la consolidation IAD

Dès lors, où concentrer les efforts ? Selon notre étude, les responsables Finance et IT doivent allier leurs forces pour atteindre trois objectifs nécessaires à la réalisation de la transformation de la Finance : mieux exploiter les données financières et extra-financières, favoriser une plus grande agilité organisationnelle, et fournir aux collaborateurs les outils et compétences appropriés.

Les trois leviers de réussite : insights, agilité et talents

Insight, agilité et talents sont donc au cœur des préoccupations des responsables financiers et informatiques.

Il s’agit d’abord de fournir aux équipes les informations exploitables pour améliorer la prise de décision. L’accès sécurisé et rapide à des données fiables et de qualité est un moteur d’efficacité, d’adaptabilité et d’innovation (en bref, de réussite !) dans les entreprises. Pourtant, il constitue encore un défi. 64 % des responsables financiers français déclarent que des données limitées et/ou obsolètes entravent la capacité de leurs équipes à élaborer des prévisions précises.

Ces données sont de nature financières et non financières, la prise de décision financière s’appuyant de plus en plus sur ces dernières, notamment des données environnementales, sociales et de gouvernance (ESG). La capacité à intégrer des données hétérogènes pour obtenir une vision globale unifiée devient donc cruciale. Aujourd’hui, seulement 41 % des leaders IT français déclarent que leur entreprise dispose d’une vue unique et unifiée de toutes les données financières, opérationnelles et RH.

Le deuxième enjeu consiste à favoriser une plus grande agilité organisationnelle en tirant parti des technologies financières de nouvelle génération. 67 % des responsables français déclarent continuer à prendre des décisions à l’instinct car les données sont peu disponibles ou cloisonnées. Ils font partie de la majorité de ceux qui décrivent leurs systèmes ERP comme n’étant pas suffisamment flexibles pour répondre aux exigences actuelles (61 %). Il est donc impératif d’opérer une transition vers des systèmes Cloud unifiés et souples.

Qu’en est-il des talents ? 56 % des responsables Finance et IT français sont convaincus de disposer des compétences nécessaires pour tirer pleinement parti des innovations financières. En recrutant des profils de financiers dotés de fortes compétences technologiques et Data d’une part, et des talents IT ayant une bonne compréhension des problématiques financières d’autre part, DAF et DSI s’assurent de créer un langage commun entre les deux fonctions, clé de réussite de leurs futurs projets technologiques. Bonne nouvelle : les entreprises françaises, avec les entreprises allemandes, présentent les niveaux de collaboration entre Finance et IT les plus élevés de la région EMEA. Elles sont les plus avancées sur les échanges entre les deux fonctions autour des technologies émergentes !

Une refonte des processus financiers

La digitalisation des processus financiers menées chez Wendel, société d’investissement française, offre un bel exemple de stratégie de transformation ambitieuse, résultant d’une collaboration entre responsables financier et informatique.

« Nous souhaitions avoir des logiciels plus intégrés. Nous avons donc repensé nos processus Finance de fond en comble avec Workday. »

Michel Tournier Michel Tournier IT Operating Partner et Directeur du digital Wendel

Il ajoute : « L’idée était de migrer l’ensemble de nos applications vers des solutions en mode SaaS, puis de les interfaçer grâce à des API pour avoir des flux de données plus fluides et une meilleure qualité des données, ce qui s’est traduit par une augmentation de la rapidité et de la qualité des reportings. » 

Sophie Goasdoué, Accounting Director chez Wendel, témoigne elle aussi d’un besoin d’intégration des processus et des données, qu’elles soient opérationnelles ou transactionnelles, et des avantages d’une telle approche. « Par exemple, les collaborateurs sont aujourd’hui impliqués dans toutes les étapes du processus d’achat, rassemblées dans un seul système. Nous gagnons en temps et en fiabilité dans l’enregistrement des factures. Cela nous permet également de passer de la ’simple’ comptabilisation des factures fournisseurs à une véritable analyse des transactions. »

Découvrez l'ensemble des données de notre enquête mondiale et les mesures à prendre pour maximiser les chances de réussir la transformation de la Finance dans notre rapport sur la collaboration entre DAF et DSI dans la région EMEA.

Ne ratez pas le dîner, le 8 Mars 2023, dans le cadre du Transfo Hub Finance destiné aux ETI, avec les ambassadeurs d’IAD et de Wendel : s'inscrire.

En lire plus