Entretien avec Chano Fernandez : trouver son rythme dans la disruption

Chano Fernandez est devenu Co-CEO de Workday au cours d'une année marquée par la disruption et l'incertitude. Découvrez ses confidences sur l'importance de nourrir la culture d'entreprise et d'inspirer un environnement de travail plus épanouissant pour tous, et sur la façon dont sa passion pour les danses latines l'influence en tant que Co-CEO.

Image placeholder

Il suffit de quelques minutes avec Chano Fernandez pour savoir qu'il est convaincu qu'une solide éthique au travail, une attitude positive et un leadership fondé sur l'empathie et la compassion sont les clés du succès. 

Chano Fernandez a commencé son parcours professionnel chez McKinsey & Company, où il a occupé le poste de Senior Consultant. Peu après, il est devenu l'un des partenaires fondateurs de Blue C, une société de services Internet et IT. Il a ensuite occupé des postes de direction commerciale en Europe chez Infor et SAP avant de rejoindre Workday en 2014. 

Aujourd'hui, il est chargé de l'intégralité de la relation client chez Workday, notamment de l'acquisition, des services ainsi que du succès et support client. Chano Fernandez s'acquitte de ses responsabilités avec un optimisme et une énergie palpables qui inspirent son équipe et produisent d'excellents résultats pour les plus de 9 000 clients de Workday à travers le monde.

Si la carrière de Chano Fernandez a suivi un parcours linéaire, quelques rebondissements inattendus ont influencé son approche du leadership, et l'année passée n'a pas fait exception. Il a endossé le rôle de Co-CEO de Workday en août 2020 dans un contexte de pandémie, de reconnaissance généralisée de l'injustice sociale et de polarisation du climat politique aux Etats-Unis. On pourrait dire que 2020 était le test ultime pour les chefs d'entreprise et Chano Fernandez s'est engagé à relever le défi aux côtés du Co-Founder, Co-CEO et Chairman de Workday, Aneel Bhusri.

Nous avons rencontré Chano Fernandez pour en savoir plus quant aux domaines clés sur lesquels il se concentre, ses observations après un an en tant que Co-CEO de Workday et ce qui l'enthousiasme le plus pour l'avenir de Workday.

Vous avez accédé au poste de Co-CEO alors que le monde était en crise. Comment avez-vous réussi à prendre vos marques dans cette période difficile ?

Avec le recul, je constate que 2020 a été une véritable masterclass pour toute personne occupant une position de direction. Les soft skills, essentielles dans le monde des affaires, sont devenues encore plus cruciales. L'empathie et la compassion étaient au cœur de chaque décision, action et communication qu'Aneel et moi avons menées. 

Chez Workday, notre objectif est d'inspirer un environnement de travail plus épanouissant pour tous, ce qui implique d'aider notre communauté élargie à s'adapter et à prospérer dans ce monde qui change. Pour ce faire, nous nous appuyons sur un ensemble de valeurs fondamentales, dont les collaborateurs constituent le 1er élément. Ainsi, lorsque j'ai pris mes fonctions de Co-CEO, je me suis principalement concentré sur la sécurité et le bien-être de nos collaborateurs dans le monde entier, afin qu'ils puissent, à leur tour, aider nos clients et nos communautés.

Lorsque je repense aux mesures que nous avons prises chez Workday, je suis incroyablement fier de la façon dont nous avons soutenu nos collaborateurs et des initiatives que nous avons lancées pour faire face à la situation, notamment en leur offrant un soutien en matière de flexibilité, de finances et de bien-être, et en investissant dans plusieurs programmes visant à soutenir la diversité et l'inclusion.

Je suis également fier de la façon dont nous continuons à soutenir nos clients pour les aider à faire face aux nombreux défis que nous rencontrons en ces temps de changement rapide. 

Quel est le secret d'un partenariat réussi entre CEO, et pouvez-vous nous en dire plus sur la façon dont vous et Aneel Bhusri vous répartissez les responsabilités de CEO ?

Je fais de la danse latine avec ma femme Esther et pour être un bon couple de danse de salon, il faut avoir confiance en son partenaire et s’impliquer. C’est exactement la même chose dans le monde de l’entreprise 

et je suis fier du partenariat qu'Aneel et moi avons réussi à nouer chez Workday. Au-delà de la confiance et de l'engagement, nous partageons une amitié sincère, qui s'est avérée inestimable lorsque nous nous sommes efforcés de prendre les mesures appropriées pour l'entreprise, les collaborateurs et les clients, avec le soutien de nos partenaires, en ces temps incertains. Notre rapport de confiance est particulièrement vital lorsque nous devons improviser un peu.

« Avec le recul, je constate que 2020 a été une véritable masterclass pour toute personne occupant une position de direction. »

Chano Fernandez Co-Chief Executive Officer Workday

L'une des clés de l'équilibre de nos rôles de Co-CEO est le rythme de croisière que nous avons trouvé dans la conduite de nos activités quotidiennes. Chacun de nous apporte des compétences uniques et complémentaires et peut se focaliser sur des aspects spécifiques pour veiller à répondre aux exigences de ce rôle tout en produisant des résultats positifs.

Tandis que je me concentre sur la relation client et la stratégie de croissance, Aneel se concentre sur les produits et les technologies, ce qui permet d'équilibrer nos priorités. Cela dit, nous ne nous contentons pas de diviser pour mieux régner. Il y a de nombreuses responsabilités que nous partageons en tant que Co-CEO. A mon sens, il s'agit de certaines des responsabilités les plus importantes : la transparence, la communication et le respect des valeurs fondamentales de Workday. En fin de compte, nous nous efforçons toujours de bien faire pour nos collaborateurs, nos clients et la communauté dans son ensemble.

Quel est le meilleur conseil de leadership que vous ayez reçu au cours de votre carrière et que pouvez-vous dire aux personnes qui cherchent à progresser dans leur carrière ?

J'ai eu la chance de recevoir des conseils et d'être témoin d'une grande approche du leadership tout au long de ma carrière, mais en fin de compte, tout dépend de votre attitude. J'ai toujours souscrit à la notion de Zig Ziglar selon laquelle votre attitude détermine votre altitude, et j'ai pu le vérifier auprès de mes collègues comme de mes clients. Cela peut sembler simple, mais avoir une attitude positive et faire ce qu'il faut peut s'avérer très puissant et avoir un impact immédiat sur les gens.

C'est ce qui me guide en tant que leader et dans ma vie, et c'est un conseil que je donnerais à toute personne qui cherche à progresser dans sa carrière. Ainsi, lorsque vous gravissez un échelon, attachez-vous à apporter le meilleur de vous-même à ce rôle.

« L'une des clés de l'équilibre de nos rôles en tant que Co-CEO est le rythme de croisière que nous avons trouvé dans la conduite de nos activités quotidiennes. »

Je pense également qu'il est important de s'entourer de personnes qui vous diront ce que vous avez besoin d'entendre et pas seulement ce que vous voulez entendre. Trouver des collègues et des pairs qui vous diront la vérité vous permettra de continuer à évoluer et à apprendre, quel que soit le niveau que vous avez atteint dans votre carrière. En fin de compte, si vous faites preuve d'authenticité, travaillez dur et donnez le meilleur de vous-même, le succès suivra. 

Si vous pouviez choisir une personne, passée ou présente, avec qui dîner, qui choisiriez-vous et pourquoi ? 

Sans aucun doute, j'aimerais dîner avec Rafa Nadal. Je suis un fan de tennis et je suis espagnol. Rafa et moi avons donc des points communs, mais je l'admire surtout pour ce qu'il incarne. Il a beaucoup de son sang-froid et se montre très professionnel tant sur le court de tennis qu'en dehors. 

Rafa est un joueur de tennis très doué, mais ses rivaux le sont aussi. Lui se distingue par le fait qu'il se présente toujours préparé et prêt à travailler dur ; il ne se fie pas seulement à son talent naturel ou à ses capacités. Il a démontré qu'il est très persévérant, très fort mentalement et humble, autant de traits de caractère qui me touchent. Il a l'air d'être quelqu'un de bien et je serais heureux d'apprendre à le connaître si j'en avais l'occasion. 

Qu'est-ce qui vous enthousiasme le plus dans l'avenir de Workday ?

Si le brillant avenir de Workday s'accompagne de nombreux éléments clés, 2 se distinguent pour moi : notre culture et notre croissance. Lorsque j'ai rejoint Workday en 2014, je savais que je faisais partie de quelque chose d'unique. Cette entreprise accueille des personnes incroyablement talentueuses, novatrices et authentiques, ce qui constitue le fondement de toute grande culture d'entreprise. Cette culture que nous avons favorisée continue de dynamiser l'activité de Workday. 

Notre parcours pour devenir aujourd'hui une entreprise de 4 milliards de dollars a été remarquable. Désormais, nous nous sommes fixé un objectif encore plus ambitieux : devenir une entreprise de 10 milliards de dollars. Nous sommes sur la bonne voie grâce à nos solides performances au cours de l'exercice 2021 et du premier semestre de l'exercice 2022. Nous avons une énorme opportunité à saisir en servant d'épine dorsale à la transformation digitale de nos clients. Je suis ravi de participer à la mise en œuvre de notre stratégie de croissance, car nous créons des solutions de pointe qui aident nos clients à gérer leurs activités. Au début de l'année, Aneel et moi-même avons annoncé des objectifs de recrutement très ambitieux, prévoyant d'augmenter nos effectifs de plus de 20 % au cours de l'exercice.

Dans le prolongement du thème de la culture, pouvez-vous nous dire comment vous envisagez la culture d'entreprise dans un environnement de travail de plus en plus digital ?

Notre culture d'entreprise continuera d'évoluer au fur et à mesure que nous développerons l'activité et que nous nous préparerons à la « prochaine normalité », mais nos valeurs fondamentales resteront essentielles. Nous cherchons des moyens nouveaux et créatifs de nourrir notre culture d'entreprise dans un modèle de travail hybride pour rester connectés et communiquer les uns avec les autres. Les réunions virtuelles sont excellentes du point de vue de la productivité, mais nous avons tendance à passer directement aux choses sérieuses et à délaisser les petites conversations bénéfiques qui ont lieu pendant la plupart des réunions en personne. Les moments qui précèdent la réunion sont pourtant importants pour apprendre à nous connaître sur un plan plus personnel.

« Cette entreprise accueille des personnes incroyablement talentueuses, novatrices et authentiques, ce qui constitue le fondement de toute grande culture d'entreprise. »

Alors que nous nous préparons à l'avenir du travail, nous nous engageons à offrir aux employés la flexibilité dont ils ont besoin pour répondre à leurs situations uniques et à nous assurer qu'ils sont à l'aise. Il est également très important pour nous de créer des occasions de faire l'expérience du lien culturel pour lequel nos bureaux physiques ont été conçus. N'oublions pas que nous sommes des êtres sociaux. Ainsi, alors que nous continuons à donner la priorité à la santé et au bien-être, il est essentiel que nous créions des moments où les gens peuvent se réunir, partager des histoires, des expériences et des idées, dans un environnement sûr et sain.

Pour terminer, y a-t-il des moments qui vous ont marqués lorsque vous réfléchissez à votre 1re année en tant que Co-CEO ?

L'année qui vient de s'écouler nous a beaucoup appris et nous en sortons plus forts et plus résilients que jamais. J'ai été témoin de tant de moments émouvants et inspirants entre collègues, collaborateurs et clients tout au long de l'année. En mars et avril de l'année dernière, j'ai appelé un grand nombre de clients et de collaborateurs pour savoir comment ils allaient, comment ils faisaient face à la situation et si nous pouvions faire quelque chose pour les aider. J'ai été personnellement impressionné et touché d'apprendre à quel point ils se soutenaient mutuellement, tant les clients que les collaborateurs, et partageaient déjà entre eux certains de leurs premiers enseignements sur la pandémie et ce qui fonctionnait bien. Lorsque des moments difficiles se présentent, nous les surmontons ensemble.

La communauté Workday s'est vraiment rassemblée quand cela comptait le plus et continue de se soutenir alors que nous préparons l'avenir du travail et de l'entreprise. C'est pourquoi je suis rempli d'espoir et je continue à être optimiste quant à l'avenir de Workday. 

En lire plus