Etude internationale : Les sociétés de services aux entreprises à la pointe et à la traîne dans la course à l'agilité organisationnelle

Les sociétés de services aux entreprises ont réalisé des progrès considérables en matière d'accélération digitale, mais la route est encore longue. Les résultats de notre dernier sondage révèlent la direction que doit prendre le secteur.

Image placeholder

Nous avons analysé les résultats de notre dernier sondage « Agilité organisationnelle : la roadmap de l'accélération digitale » pour le secteur des services aux entreprises. Ce sondage était une suite et mise à jour de notre étude sur l'agilité organisationnelle, mais il convient de préciser qu'il a été réalisé en juillet et août 2020, dans un contexte tout à fait inhabituel pour la plupart des entreprises. Nous avons cependant examiné de quelle manière les entreprises faisaient face aux répercussions de la pandémie.

Les sociétés de services aux entreprises font mieux que les autres secteurs clés en matière d'agilité, mais il leur reste beaucoup à faire en ce qui concerne la transformation digitale. Cette dernière, il faut bien le dire, a été accélérée par la pandémie. Les projets de transformation étalés sur des années sont désormais bien trop lents. Pour pouvoir répondre à des besoins en constante évolution et en constante expansion, les sociétés de services aux entreprises doivent accélérer leurs efforts digitaux.                  

Nous avons constaté que les sociétés de services aux entreprises font mieux que les autres secteurs clés en ce qui concerne les indicateurs d'agilité relatifs à l'adaptabilité, aux compétences, à la responsabilisation et aux mesures. Cependant, le secteur des services aux entreprises est en retard lorsqu'il s'agit d'aligner les technologies sur les objectifs de transformation digitale, ce qui est essentiel à l'agilité.

A propos du sondage

Nous avons recueilli les réponses écrites de 1 024 personnes, notamment des équipes dirigeantes et leurs subordonnés directs, et nous nous sommes entretenus avec 15 dirigeants d'entreprise, cadres et experts en transformation digitale. Les personnes interrogées étaient issues de 14 pays et 12 secteurs différents. Parmi elles, 18 % provenaient des services financiers, 15 % des services aux entreprises, 10 % de l'IT et 9 % du retail. Le sondage a mesuré les différentes facettes des 5 caractéristiques clés de l'agilité organisationnelle :

  • Réactivité. Les entreprises réactives sont plus promptes à planifier de manière continue et à promouvoir le changement.

  • Adaptabilité. Les structures et processus organisationnels fluides stimulent l'agilité en permettant aux entreprises d'utiliser les ressources existantes pour s'adapter aux nouvelles exigences.

  • Compétences. Les leaders agiles mettent en place des plans d'action pour renforcer les compétences de leurs effectifs, et des initiatives dédiées pour augmenter l'engagement des collaborateurs et attirer les meilleurs talents.

  • Responsabilisation. Les collaborateurs peuvent prendre de meilleures décisions lorsqu'ils disposent d'un accès rapide et pertinent aux données.

  • Mesures. Pour gérer efficacement leurs initiatives axées sur le digital, les entreprises ont besoin d'outils et de processus pour mesurer en permanence les performances.

Principales tendances mondiales en matière d'agilité et d'accélération digitale

Les 4 tendances ci-dessous sont restées constantes dans les résultats de notre sondage, quels que soient le secteur et la région concernés :

  • Les revenus du digital dominent (et leur croissance s'accélère). Lorsque nous avons demandé aux entreprises si elles avaient prévu que 75 % ou plus de leurs revenus proviendraient de sources digitales au cours des 3 prochaines années, 36 % ont répondu par l'affirmative. L'an passé, elles n'étaient que 12 %.

  • Les technologies intelligentes sont un moteur de croissance digitale. Les entreprises qui déploient l'Intelligence Artificielle (IA), le Machine Learning (ML) ou encore l'automatisation des processus robotisés (RPA) sont 2 fois plus susceptibles de voir leurs revenus digitaux progresser.

  • Il est plus facile de changer les outils que de changer les mentalités et les habitudes. Alors que plus de la moitié des entreprises (56 %) déclarent que leur technologie est compatible avec leurs objectifs de transformation digitale, seulement 16 % en disent autant de leur culture d'entreprise. L'adoption de nouvelles technologies pour rationaliser les workflows et aider les collaborateurs dans leurs rôles quotidiens est essentielle pour que les entreprises réalisent leurs objectifs de ROI technologique.

  • L'agilité permet la résilience. 1/3 des leaders interrogés estiment qu'une croissance digitale accélérée améliore la résilience organisationnelle, notamment en période de crise. Par exemple, les entreprises qui ont su réagir plus rapidement à la pandémie sont celles qui ont intégré des compétences agiles, notamment en optimisant l'accessibilité des données et la collaboration transversale.

Des collaborateurs placés au premier plan

En quoi les résultats du sondage auprès des services aux entreprises s'alignent-ils sur les autres résultats ? En ce qui concerne les projections de revenus digitaux sur 3 ans, les services aux entreprises se situent au milieu du peloton de tous les secteurs en termes de confiance dans les revenus digitaux. Les services aux entreprises sont derrière les services financiers et le retail, 2 autres secteurs que nous avons examinés en profondeur :

Les sociétés de services aux entreprises sont les meilleures en termes d'adaptabilité, de compétences, de responsabilisation et de mesures. Cela s'explique par les efforts auxquels elles ont consenti en matière de transformation digitale et d'agilité au niveau des structures d'équipes, des compétences des collaborateurs et de la collaboration entre les secteurs. Par exemple, par rapport aux autres secteurs clés, les sociétés de services aux entreprises ont constaté des niveaux importants :

  • D'alignement entre leurs objectifs, leurs modèles utilisés pour la planification et l'analyse opérationnelle, et leurs structures organisationnelle et d'équipe

  • D'engagement des collaborateurs dans les discussions sur la transformation de la workforce et le changement culturel

  • D'amélioration continue des workflows et processus

  • De collaborateurs travaillant au sein d'équipes transverses afin de réaliser des projets rapidement et à grande échelle, et veillant à ce que les capacités clés soient intégrées dans les équipes

  • D'utilisation de budgets et de ressources existantes pour la formation et l'upskilling des collaborateurs

Les capacités du secteur en matière d'adaptabilité, de compétences, de responsabilisation et de mesures expliquent peut-être aussi pourquoi les sociétés de services aux entreprises excellent à adopter une approche agile pour mesurer les résultats :

Qui plus est, lorsqu'il s'agit de permettre une planification continue, les sociétés de services aux entreprises ont identifié l'upskilling, le reskilling et le recrutement comme les facteurs clés, tandis que d'autres secteurs améliorent la réactivité en renforçant l'accès aux données et en adoptant des technologies intelligentes :

Accélérer la transformation digitale pour dynamiser l'agilité

Pour rester compétitives, les sociétés de services aux entreprises vont devoir accélérer l'adoption de technologies intelligentes telles que l'IA, le ML et la RPA, tout en réévaluant de manière stratégique l'ensemble de leur structure informatique et son efficacité. Pour évaluer leurs options technologiques et notamment l'IA, l'auteur, coach d'entreprise et expert en agilité Fin Goulding suggère l'adoption d'un modèle Cloud en tant que service. « Les entreprises ne se rendent pas toujours compte de l'importance vitale de l'Intelligence Artificielle en tant que service. L'un des principaux obstacles de l'implémentation de nouvelles technologies est la nécessité pour les entreprises de trouver du personnel capable de les faire fonctionner. Mais elles pourront à présent tirer parti de ce que font les startups en utilisant leur plateforme pour résoudre des problèmes ou en engageant de petites entreprises pour le faire en leur nom », déclare-t-il.

Découvrez dans notre rapport « Agilité organisationnelle : la roadmap de l'accélération digitale » l'intégralité des résultats du sondage, comment les services aux entreprises se positionnent par rapport aux autres secteurs et le témoignage de cadres dirigeants.

En lire plus